braquage

On a volé du fromage attenté la vertu
on a masqué nos visages 
déboulonné des statues 
on a crédité le crédit dans l'écrin à couvert 
ouvert la porte au profit, aux prisons, aux fourrières 
avalé sa salive pour monter au créneau 
lessivé sa lessive 
englouti des tonneaux 
on va dégonder des portes, flinguer les courants d'air
arracher les peaux mortes, sublimer la lumière 

on a toujours avancé en dépit des tapages
nos canons sont chargés
la vie, quoi ! un braquage 

on s'est mangé des marrons, des coups de pelle, des coups de pioche 
débarder l'horizon en mettre un peu dans sa poche 
débroussailler les faubourgs de chiendent et d'orties 
c'est To Die tous les jours 
affiner nos envies 
continuer à chanter aux comptoirs des bistrots 
continuer à targuer dans les bouches de métro 
on va casser tous les murs 
enfumer la poussière, défoncer des serrures pour braquer le tonnerre


on a toujours avancé en dépit des tapages
nos canons sont chargés
la vie, quoi ! un braquage