BAM !

J'ai raté la bascule pourtant ma tête gesticule encore bam !
J'ai des tiroirs de mots, de verbes, de couteaux, j'en réclame
J'ai des chaussures trouées et le cœur mal placé suite aux femmes
J’suis souvent maladroit dans mes mots, dans mes choix, j'ai dit bam !
Je suis porté par l'envie, foudroyés les génies par des flammes
C'est vrai qu'des fois j'exagère, mais tout est beau dans la bière, c'est un drame bam !
Tous les jours la magie, des renards, des souris, shit Paname !
Toujours dans la lisière, entre foudre et tonnerre, j'ai dit bam ! Bam !
Affamé suspendu aux jardins vertigineux
Affûté convaincu, du renard dans les yeux
Échappée infinie vers l'étoile inconnue
Affamé suspendu aux trésors de la nuit
Affamé suspendu aux jardins vertigineux
Affûté convaincu du renard dans les yeux
Échappée infinie vers l'étoile absolue
Affamé suspendu aux murmures de la rue
J’suis dans la bienveillance, j’suis le roi du silence du ramdam
J’veux frôler l'impossible pour devenir invincible, encore bam !
Tous les jours la misère, la famine, la colère, faut qu’ça crame
Toujours déterminé à vouloir tout partager, on dit bam ! Bam !
Affamé suspendu aux jardins vertigineux
Affûté convaincu du renard dans les yeux
Échappée infinie vers l'étoile inconnue
Affamé suspendu aux trésors de la nuit
Affamé suspendu aux jardins vertigineux
Affûté convaincu du renard dans les yeux
Échappée infinie vers l'étoile absolu
Affamé suspendu aux murmures de la…