Les Adventices
Assembler les morceaux, trouver les compromis
On a jamais rien volé, sauf du gin et du whisky
S'affranchir, même débutant 
Pouvoir être libre, indépendant 

Colmatage permanent, tout c’qu'est troué c'est qu’c'est vivant
Se mettre à table, se raconter nos trucs bizarres et puis danser
Rien n'est mauvais, c'est même très beau
Y’a des solstices, y’a des oiseaux

Changer d'adresse, recommencer
Comme une caresse, comme un baiser
Tout prend du temps, évidemment
Tout est fragile à chaque instant

Du vague à l'âme et des sourires
Des frissons sur nos peaux
Toujours tournés vers l'avenir
Toujours debout, dans notre vaisseau

Continuer à marcher, quelles que soient les saisons 
On s'est toujours retrouvés dans les orties, dans les chardons
À chacun ses cicatrices
La persistance des adventices
À pousser

Changer d'adresse, recommencer
Comme une caresse, comme un baiser
Tout prend du temps, évidemment
C'est bien d'être fou de temps en temps

Du vague à l'âme et des sourires
Des frissons sur nos peaux
Toujours tournés vers l'avenir
On tient la rade, les caniveaux

La Mathilde sort ce soir 
Y’aura d’la vie sur les trottoirs
Je n’sais pas, je n’sais plus
Sûrement perdu près d'une tortue
On s’assiéra au son des verres
Pour faire briller tous nos espoirs
Quilles de Bourgueil, quilles de Corbières
Rimer envie et désespoir  
Et boire …